Partagez | 
 

 Débarquement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haerith


Haerith
Féminin Messages : 92
Age : 24
Humeur : J'aime les fraises<3

MessageSujet: Débarquement.   Dim 25 Mar - 5:47

Lorsque Haerith se réveilla, le monde était gris.
Une fine pellicule de cendre grise recouvrait les montagnes qui s'élevaient aléatoirement, grises elles aussi. Le ciel, d'un gris acier, semblait frôler la terre, grise. Seules touches colorés, quelques carcasses métallisées semblaient crever la grisaille monotone. Du rouge, du gris, du bleu, du gris. Du gris.
Lentement, Haerith leva une main devant ses yeux. Elle lui apparut comme floue, miroitante, et dut fermer ses paupières à plusieurs reprises avant que sa vision ne se raffermisse. Se redressant légèrement, elle s'appuya sur ses coudes pour observer les alentours. Il lui sembla se trouver dans une espèce de décharge, ou tout du moins un endroit abandonné. De la cendre tombait du ciel, et des flocons se posaient sur ses cheveux d'ébène.
Avec lenteur, elle se releva, et ses jambes tanguèrent sous son poids. Au bout de quelques secondes, elle tourna sur elle même, découvrant les centaines de montagnes qui s'élevaient sans organisation. Où aller ? Comment était-elle arrivée ici ? Trop de questions se pressaient dans son esprit, si bien qu'une violente migraine déjà éprouvée refit surface. Saisissant son crane à deux mains, elle inspira longuement, attendant avec douleur que la crise passe. Il lui fallut plusieurs minutes pour que ses tremblement s'espacent, et qu'elle puisse avancer. Elle ignorait bien sûre dans quelle direction elle devrait se diriger, mais la jeune femme partait du principe qu'en marchant droit devant soit, on finissait bien par arriver quelque-part.

Haerith marchait avec difficulté. Pourtant, elle était plutôt sportive, avec sa taille fine et musclée, ses longues jambes taillées pour la vitesse et son agilité. Mais la fatigue et la douleur l'avaient affaiblie, rendant son corps presque inutilisable. Ses pieds butaient dans des métaux sortant du sol, crevant la surface sèche et dure de la terre. Avisant une tige de bonne longueur, la jeune femme la saisit, la soupesa, testant sa solidité. Elle finit par s'en servir comme appui, et poursuivit sa route. Le jour commençait à décliner, lui semblait-il, mais il était difficile d'en juger, tant le ciel était bas et lourd, comme lors d'une nuit d'orage. Elle ne reconnaissait pas tout ce qu'elle voyait.
Il était étrange de constater combien l'être humain est désorienté une fois qu'il est projeté dans un univers différent. A l'heure où se déroule cette histoire, Haerith ne sait rien de l'endroit où elle se trouve, n'a aucune idée de la manière dont elle a pu atterrir ici. Si elle s'était retournée, elle aurait pu voir, là où elle se trouvait quelques minutes auparavant, les vestiges de la cellule spatiale qui l'avait gardée en vie. Mais elle ne se retourna pas, et de nombreuses questions devraient se poser à elle durant les jours suivants.

Elle s'effondra, à bout de force, à bout de tout. Ses pieds nus étaient maculés de sang, et de nombreuses coupures s'étaient ouvertes sur ses jambes, vestiges des nombreuses fois où elle était tombée. Ses paupières se fermèrent, et elle sombra bientôt dans un profond sommeil sans rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-evolution.forumgratuit.org
Le Narrateur


Le Narrateur
Messages : 139

MessageSujet: Re: Débarquement.   Dim 25 Mar - 8:34

- Chef ! Regardez ce qu'il y a par là ; dit un garde.
- Mon dieu , une jeune femme à terre ! Vite prenez la avant qu'un malheur lui arrive... le monstre rode peut-être dans le coin .

Les 2 gardes ont alors prit la femme et l'emmenèrent un peu plus loin , dans un lieu un peu plus sure.. plus précisément dans l'un des nombreux bâtiments abandonnés de la Zone .

- Elle est inconsciente ? dit un garde.
- Il semblerait ... pourtant elle est gravement blessé , c'est peut-être à cause de la créature .... soupira un autre.
- Que doit-on faire alors? ce n'est vraiment pas l'endroit ou on peut héberger quelqu'un , un blessé qui plus est . Même si on a établit un petit camp ... ce n'est surement pas pour accueillir des blessés , les gens savent très bien qu'on a ouvert cette zone pour en savoir plus à son sujet , sachant pertinemment qu'elle est dangereuse ! .


- Du calme , elle commence à se réveiller ... dit le chef.


N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haerith


Haerith
Féminin Messages : 92
Age : 24
Humeur : J'aime les fraises<3

MessageSujet: Re: Débarquement.   Lun 26 Mar - 4:31

Ce furent les voix qui tirèrent Haerith de son sommeil. Des voix d'hommes, légèrement rauques, comme s'ils avaient respiré trop longuement l'air saturé de cendre et de poussière. Toussant, la jeune femme se redressa et pressa son bras contre son ventre: il était couvert de sang. Probablement s'était-elle gravement coupée en chutant.
Elle fixa les hommes qui l'entouraient avec méfiance. Ils n'étaient que deux, et peut-être aurait-elle pu les distancer rapidement en cas d'une éventuelle poursuite, mais elle n'était pas en état de tenter quoique ce soit. De plus, ils n'avaient pas vraiment l'air dangereux, ni de la menacer.
Passant sa langue sur ses lèvres sèches, elle voulut parler, mais seule une plainte rauque sortit de sa gorge douloureuse. Ce fut seulement à cet instant qu'elle se rendit compte qu'elle mourait de soif. Mais cela devrait attendre.
Haerith s'apprêta à reprendre la parole, lorsqu'elle se demanda ce qu'elle devrait dire. Le lieu où elle se trouvait lui était inconnu, tout comme ces deux hommes à l'allure de soldats. Pourtant, les environs semblaient déserts, et il lui parut étrange que deux gardes tombent sur elle par hasard dans un endroit inhabité, et ce probablement sur des kilomètres à la ronde.
L'air méfiante, elle pencha la tête sur le côté et demanda:

"Auriez-vous l'obligeance de me dire pourquoi vous me cherchiez ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-evolution.forumgratuit.org
Le Narrateur


Le Narrateur
Messages : 139

MessageSujet: Re: Débarquement.   Lun 26 Mar - 5:24

Les 2 hommes se regardèrent , l'un se tourna ensuite vers la jeune femme et dit :

-Tu ne sais pas ou tu es? Tu plaisante j'espère?

-Attend .... peut-être qu'elle est amnésique ; continua l'autre.
Dit moi , tu semble blessé au niveau des pieds ... fatigué et surtout désorienté mais ne t'inquiète pas nous sommes là . Nous , les gardes de la Zone des Marchands , sommes dans cette zone abandonnée afin de mettre fin à ces meurtres incessants d'ailleurs il y a eu 2 chercheurs qui ont été tués dans l'un des bâtiments d'à coté.. Bref , tu dois savoir que ce n'est pas un endroit de tourisme ici... tu devrais rejoindre la zone des Marchands ...

- Hé attends , elle devra passer par le Point d'eau , pour aller dans la zone ....

- ... nan le Point d'eau est trop hostile pour elle , même si elle devra faire un long contour , c'est pour son bien après tout .. tu ne voudrais pas une morte sur ta conscience , hein ?!
Madame...mademoiselle ... enfin je ne sais pas comment vous vous appelez mais nous ne pouvons pas vous raccompagner car nous sommes en charge de sécuriser cette partie là de la zone , à savoir le nord-ouest.... oui je sais on est que 2 plus le chef , mais malgré nos lances et épées nous avons des pouvoirs magiques (propres à chacun ) qui nous aident ...
Vous devez , pour aller dans la zone des marchands , continuer tout droit vers le grand batiment la-bas et tourner à gauche et....blablabla....blablabla...


Le garde continua alors à indiquer la route à la jeune femme , mais elle semblait perdu ... les noms qu'ils prononcèrent , Point d'eau... Zone des marchands...Zone Abandonnée , tout ça paraissait flou pour elle , qu'est-ce que c'était ? Et puis , concrètement ou était-elle? Elle feint alors de comprendre ce qu'il dit...tout en pensant à ce qui lui arrivait...

-Blablabla..blablabla...... Vous verrez alors une porte géante et à l'intérieur pleins d'échoppes et de marchés !
Bon avant que vous ne partiez , je vais soigner vos plaies.

Il prit alors une poudre de l'une de ses sacoches qu'il saupoudra tout autour des plaies de la femme..les blessures se régénèrent alors très rapidement. Haerith semblait très surprise de cette magie.... mais à peine les blessures furent guéris qu'un garde , venu de l'extérieur entra essoufflé dans ce camp de fortune , il cria au chef :

- ON EST ATTAQUER !!!!!

Des sons graves et certaines aigus s'entendirent... une créature zombiesque apparu alors devant l'une des fenêtres cassés et semblait vouloir entrer dans le bâtiments , d'autre créatures similaires s'approchèrent alors...




N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haerith


Haerith
Féminin Messages : 92
Age : 24
Humeur : J'aime les fraises<3

MessageSujet: Re: Débarquement.   Lun 26 Mar - 21:50

Tout se déroula avec précision. Haerith vit la poudre du garde agir, et ses plaies se ressouder, puis un cri inhumain creva l'air chargé d'électricité, et un cri d'appel résonna dans le chao ambiant: On est attaqués.
Haerith vit avec désarroi ses deux sauveurs se faire la malle en courant, avant de comprendre qu'ils allaient prêter main forte aux autres hommes, déjà aux prises avec les bêtes. Mais étaient-ce vraiment des bêtes ? Il y avait une lueur folle dans leurs yeux assoiffés, une lueur presque humaine. Comprenant le danger, Haerith se releva le plus rapidement possible et prit la fuite en direction opposée aux fauves. Elle s'était déjà éloignée de plusieurs dizaines de mètres lorsqu'un cri déchirant creva l'atmosphère. Tétanisée, la jeune femme jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule et vit un des monstres rejeter un corps, qui se brisa sur un pic. La colonne vertébrale du cadavre émit un sinistre craquement, et celui-ci cessa de bouger, figé dans une position peu naturelle. Le monstre fixa la jeune femme, et cet échange dura quelques secondes, avant qu'elle ne se rue sur elle. Accélérant malgré sa fatigue et sa soif, Haerith entendait le chasseur se rapprocher, sentait son halène putride sur sa nuque. Au moment où des crocs acérés l'auraient décapitée, elle plongea au sol. Le fauve bondit par-dessus elle, mais la jeune femme avait déjà fait demi tour, courant à présent vers le bâtiment désaffecté que les autres bêtes finissaient de saccager. Profitant de son avance sur son poursuivant, elle grimpa à une échelle, accéda au toit. Ses pieds nus glissèrent plusieurs fois sur les tôles recouvertes de cendre, et son coeur semblait vouloir sortir de sa poitrine. Fouillant les alentours à la recherche d'une arme, de n'importe quoi, Haerith sentit le toit bouger sous son poids. Mais elle n'en était pas la cause: une bête avait posé ses deux pattes antérieurs, énormes, sur les tôles, qui ployaient sous son poids. En un bond gigantesque, elle atterrit à quelques mètres de la jeune femme, qui commença à reculer. L'animal avançait lentement, et un filet de bave dégoulinait de ses babines retroussées sur deux énormes crocs recourbés. Cela avait l'air d'une hyène, sauf qu'une hyène n'est pas aussi grande, et n'a pas des dents de la taille d'un katana. Ce truc était plus grand qu'un cheval, bordel!

"Gentil toutou, fit Haerith avec un rictus d'appréhension, gentil toutou."

Un grognement affamé lui répondit. Des bruits de lutte provenaient encore de l'intérieur du hangar, et la jeune femme y jeta un coup d'oeil furtif, plus par réflexe que par réel intérêt. C'est ce moment que choisit le fauve pour passer à l'action. Il bondit en avant, crevant littéralement les tôles qui s'effondrèrent sous son poids. Haerith sentit ses appuis tanguer, puis disparaître entièrement, et elle n'eut d'autre choix que de tomber dans l'ouverture ainsi pratiquée; Un pan de sa veste fut tranchée par un bord de métal. L’atterrissage fut douloureux. La jeune fille sentit sa cheville céder sous son poids, mais elle se hâta de se glisser dans un recoin plongé dans l'ombre. Un cri de frustration s'éleva du toit, mais le monstre ne vint pas la chercher. Retenant sa respiration, Haerith entendait les bruits de lutte, un peu plus loin. Avec précaution, elle saisit une barre de fer qui traînait par terre, et sortit de sa cachette en la tenant fermement comme une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-evolution.forumgratuit.org
Le Narrateur


Le Narrateur
Messages : 139

MessageSujet: Re: Débarquement.   Jeu 29 Mar - 5:04

Elle se rapprocha alors de l'endroit ou devait avoir lieu la lutte... du moins si s'en est une.
Elle vit alors un des garde qui se battait avec 2 créatures dont l'une ressemblait de beaucoup à celle qui avait pourchassé Haerith ; le garde avait sur lui une lance et portait une armure de métal ...hélas l'une des créatures déchira complétement la partie dorsale de l'armure faisant du garde une proie idéale .

Le moindre coup de griffe et c'était la mort assurée. Haerith essaya alors d'aider le garde malgré une douleur atroce au niveau de la cheville ... elle hésita pendant un bref instant , mais elle ne pouvait ne pas aider une victime. Elle lança alors de toute ses forces la barre de fer sur la tête de l'une des créatures , le choc fut suffisamment fort pour que la créature soit sonné du lancé. Malheureusement l'autre se précipita sur Haerith qui était sans défense , c'est alors que le garde lança à son tour sa lance pour transpercer la bête et la blesser grièvement... de telle sorte qu'elle n'arrivait plus à bouger sans se faire mal.

A présent ils étaient réellement sans défense , plus d'arme ni de quoi se protéger. La créature qui s'était fait frappé par Haerith était blessé au niveau de la tête ... le sang coulait mais cela ne suffit pas à la créature pour continuer à vouloir tuer . Elle avança doucement vers nos 2 protagonistes , tandis que ces derniers reculèrent à chaque fois qu'elle avançait... ce petit jeu s’arrêta cependant brutalement quand Haerith senti un liquide baveux au niveau de son cou , elle leva la tête et vit une créature monstrueuse mais surtout immense .

La fin semblait proche , mais alors que la créature blessée attaqua le garde , le golgoth monstrueux gifla brutalement Haerith qui se cogna violemment contre le mur... son épaule gauche lui faisait horriblement mal sans oublier sa cheville .
Paralysée , elle ne pouvait qu'assister à la fin horrible du garde qui essaya d'utiliser sa magie pour se défendre mais attaqué sur plusieurs flans , sa magie était quasiment inutile.... il fut alors mangé vivant devant les yeux de la jeune femme.

Les 2 créatures avancèrent ensuite doucement vers Haerith ... paralysé mais aussi choqué ... elle ne pouvait rien faire. Mais un homme sauta , en s'appuyant sur l'un des décombres , vers l'abomination géante et frappa violemment avec son poing , entouré d'une énergie lumineuse, puis frappa directement après , dans son envol et avec son pied l'autre monstre .
Ces derniers firent projeté très violemment dans les décombres.

L'homme alla vers Haerith qui semblait perdu... il essaya de lui rendre la raison en lui parlant , mais elle ne répondit pas , ses yeux fixaient le cadavre du garde déchiqueté puis elle s'évanouie tout doucement.. à ce moment on entendit d'une voie grave :

- Iron fist ! Derrière toi ! .




N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haerith


Haerith
Féminin Messages : 92
Age : 24
Humeur : J'aime les fraises<3

MessageSujet: Re: Débarquement.   Ven 30 Mar - 2:20

Haerith, vidée de son énergie, s'était évanouie. Cela était peut-être aussi du au choc ressenti lorsqu'elle avait vu son sauveur se faire déchiqueter à quelques mètres, sous ses yeux. Flottant entre deux mondes indistincts, elle sentait se refermer autour d'elle deux bras musculeux, chauds et n'inspirant rien d'autre qu'à la confiance, lorsqu'un cri avait crevé le silence. Le hurlement était lointain, comme s'il venait de l'autre bout de la terre, pourtant l'urgence de la situation fit frémir Haerith dans son sommeil réparateur. Elle gémit, et aussitôt les bras de l'homme qui la soutenait se mirent en mouvement. L'homme se propulsa dans les airs, et il eu juste le temps, car une énorme masse, bien plus imposante que celle des monstres déjà présents, fondait dans sa direction. C'était une hyène, mais plus grande. Tout semblait démesuré dans cette chose. Un cri qui n'inspirait rien d'autre que le mal pur sortit de sa gueule béante et bordée de crocs saillants. Sans réfléchir, l'homme couru vers la sortie, happant au passage son compagnon. Les deux silhouettes filèrent vers un véhicule stationné près de là, qui ne comportait pas de roues mais des projecteurs. L'homme déposa Haerith sur la banquette arrière avec douceur, puis bondit sur le siège passager au moment où son ami mettait les gaz. Alors que la hyène qui, de tout évidence, était le chef de la horde, filait vers le véhicule, ses griffes ne tranchèrent que le vide.
Le véhicule volait à une vitesse ahurissante, et le hurlement du vent sur sa peau tira Haerith du sommeil brièvement. Entre ses cils, elle eut le temps d’apercevoir un homme aux cheveux noirs et courts, à la mâchoire musculeuse, assit devant elle. Comme s'il l'avait entendue, il tourna la tête dans sa direction, et ses yeux d'un bleu profond se figèrent dans les siens:

"On va te sortir de ce merdier. Mais maintenant, il faut dormir."

Haerith sombra aussitôt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-evolution.forumgratuit.org
Le Narrateur


Le Narrateur
Messages : 139

MessageSujet: Re: Débarquement.   Dim 8 Avr - 2:52

La véhicule semblait alors sortir de la zone... en direction de la Zone des Marchands.

[HRPG]: La suite de votre aventure aura lieu dans la Zone des Marchands.


N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débarquement.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Débarquement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comics'n'Books : Le Forumactif , futur référence des Comics et des mangas :: Espace détente :: Avenue des Jeux-Elysées :: La Grande Faille. :: la Zone Abandonnée-