Partagez | 
 

 [Anime] Ken le survivant de l'enfer .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sheldon.C


avatar
Masculin Messages : 5738
Age : 24

MessageSujet: [Anime] Ken le survivant de l'enfer .   Ven 29 Juin - 3:35

Ken le Survivant de l'Enfer


Ken , l'une des toutes premières séries animés tirées d'un manga qui a vu le jour en france . Aux cotés de Dragon ball z , Ranma 1/2 et autre manga qui sont de nos jours cultes , Ken le survivant de l'enfer ( ou Hokuto no Ken ) a vu le jour dans le Club Dorothée (émission pour enfant ) .. malheureusement cet animé ne sera pas connu pour son contenu mais pour son doublage catastrophique .
Hé oui , à cette époque les petits français n'étaient pas habitués à la violence des mangas , de nombreux censures ont eu lieu ( le pire c'est que le manga papier est 2 fois plus violent que la version animée ! ).

Pour la petite présentation , c'est un manga type shōnen créé par Tetsuo Hara (dessin) et Buronson (scénario).
Elle est adaptée en 1984 par la Toei en série télé, et diffusée sur Fuji Tv, le succès de ce dernier engendrera deux ans plus tard son adaptation en film d'animation. En France, elle sera diffusée sous un titre différent de l'original, AB Production (ceux qui se chargent de diffuser la série en france ) décidant de ne pas garder ne serait-ce que la traduction officielle en anglais : Fist of the North Star, et décidera donc de le renommer, Ken le survivant.

Générique :



il s’agit en faite de la version longue , lors de la diffusion télé le générique était de 30 secondes environs.

Bon on voit déjà les effets du doublages :p , mais bon là encore ça reste bien ( il faut savoir qu'à l'époque le doublage de dessin animé étranger n'était pas au top du tout ! ) et bizarrement ça rentre très vite dans la tête...
Par contre ça donne bien le ton ( violence etc..)


l'histoire :



Dans les années 1990, une guerre nucléaire a dévasté la surface de la Terre. Seuls quelques humains ont survécu, toute végétation a disparu au profit d’étendues sans fin de désert, faisant de l’eau et de la nourriture les denrées les plus précieuses , bien plus que l'or et l'argent. Le chaos règne la violence et le barbarisme sévissent, des hordes de pillards rendus fous , géants et surhumains par la radioactivité(ça je sais pas si ça été dit dans le manga mais en tout cas c'est ce que tout le monde suppose ) font la loi.. Dans ce monde apocalyptique erre un certain Kenshirô, dit "Ken".
Il est l'héritier du Hokuto Shinken, un kung fu d'assassins transmis de génération en génération depuis 1800 ans. Cependant, Ken utilise cet art pour défendre les innocents face aux hordes de bandits, tyrans, et autres maîtres d'art martiaux. Le fil de l'histoire est la recherche de Shin, le maître du Nanto (école rivale de l’Hokuto), qui est celui qui lui a infligé ses 7 cicatrices en le laissant pour mort ( le surnom de " l'homme aux 7 cicatrices " sera à plusieurs reprise entendue ), mais surtout qui a kidnappé sa fiancée Julia. Au cours de sa quête, il croisera le chemin de Lynn, jeune fille muette dont la famille a été décimée devant ses yeux, et de Bart, orphelin d’une quinzaine d’années, qui le suivra pour trouver de la nourriture pour ses amis, convaincu qu’il ne court ainsi aucun risque puisque protégé par Ken. Accompagné des ceux-ci, il nettoiera sur son passage les villages infestés de bandits et par la même occasion sauvera les peuples opprimés ... en dépit de cette obsession de vengeance , il deviendra malgré lui un héros ...


Critique :



Adapté du manga d’Hara Tetsuo et de Buronson et réalisée par Toyoo Ashida, Ken le survivant, est avant tout destiné à un public averti et plutôt masculin (disons que c'est un manga très bourrin.. avec une certaine absence de la gente féminine .).
La série favorise donc l’action en dépit d’un scénario quelque peu basique (bon soyons honnêtes , c'est pas la première chose qu'on attend de ce genre de manga ). En effet les coups donnés par le héros ont généralement pour effet de faire exploser ses adversaires (regardez la série pour savoir comment ) avec des gerbes de sang dues aux explosions matérialisées sous la forme de jets de lumière ( pour ne pas choquer ).
Ce genre de combat , assez unique , a marqué l’esprit des fans du genre (on se souvient aussi du fameux cri de Ken "Atatatatatatatatatata", inspiré par Bruce Lee) et est un peu ce qui donne à la série son charme..
Globablement c'était assez jouissif dans un sens , mais comme je l'ai dit c'est du bourrinage pure et dure ! Donc là il n'y a pas 36 façons d'aimer ce manga .
Après l'histoire , bien que basique , existe . Elle sera un peu développée et sera bien axé sur ce thème de pauvreté et de misère avec la venu d'un héros qui sauvera le peuple des brigands. Personnellement ce thème plus la violence des combats faisait qu'on avait envie de voir Ken pulvériser les ennemies et pire encore , on en voulait plus ! ( bon j'en dit pas plus sinon je risque de spoiler).
D'autre personnages feront aussi leurs apparitions tout au long de la série avec leurs lots de problèmes et le tout forme une structure sentimentale assez intéressante dans le fond .
Spoiler:
 

A noter aussi que derrière cette brutalité ce cache une morale ..je vous laisse la découvrir par vous-même sunny

Enfin bref le manga en lui-même est bien comme il est (l'aspect graphique n'a rien a envié )...c'est plutôt ce qu'on en a fait qui marqua les esprits !

Curieusement proposée dans le « Club Dorothée » dans les années 90 (une émission pour enfants lol ), cette série pour adultes s’est vue censurée à outrance à tous les niveaux : amputée de longues minutes et doublée en décalage total avec la version originale très sombre. ( ça commence bien :eaugne: )
Citation :

Selon Philippe Ogouz (doubleur de beaucoup de dessins animés comme Ken ou Capitaine Flam), le monde du doublage français méprisait les dessins animés japonais tout comme le reste des médias de l'époque. Ainsi, après avoir doublé une vingtaine d'épisodes, ne voyant que violence dans la série, les doubleurs français ont refusé de poursuivre leur travail. Ils ont accepté de continuer à condition d'avoir carte blanche sur les dialogues. En résultent les tristement célèbres « Hokuto de cuisine » ou autres jeux de mots douteux, qui n’ont pourtant pas suffi à conserver la diffusion de la série, puisque sous pression du CSA harcelé par des plaintes de parents, elle a été retiré des grilles du Club Do’ avant sa conclusion.
Toujours selon Philippe Ogouz , AB Production achetait les dessins animés japonais en grande quantité sans être très regardant quant à leur contenu. Face aux réactions outrées d'associations familiales, les épisodes ont été de plus en plus censurés et ont reçu un doublage sans grand rapport avec la version originale très sombre, et cette forme d'édulcoration a reçu un accueil très partagé par le public.

Encore d'après Philippe Ogouz, il révèle que le milieu du doublage français méprisait, selon lui, les dessins animés japonais et qu'ils n'ont jamais été sensibles à leur esthétique. Ils ont accepté de continuer le doublage à condition d'avoir carte blanche sur les dialogues, et se mirent alors à improviser des jeux de mots jugés déplacés. Quelques exemples :

« Hokuto de cuisine! »
« Tire-bouchon saignant et couteau de cuisine ! »
« Est-ce que vous savez ou je peux trouver Ryuga ? » « A Montélimar. »
« Par le Hokuto à viande je couperai vos gigots!. »
« Non Julia la rambarde! Appelez-moi l'architecte! » (Julia se suicide en sautant du palais)
« Les temps comme les oeufs sont durs! et la bêtise n'a pas de limite. »
« La technique de combat de la Banquette Royale est née en Chine, lorsque la mousse tâche. »
« Comment as-tu fait ? » « J'peux pas t'le dire. »
« Attaque Hokuto coup de pied volant avec pointure! »
« attaque au petit couteau sinueux et torturé! »


Ces improvisations ont reçus un accueil très mitigé du public , enfin de ceux qui regardaient passionnément cette série, et certains ont estimé qu'on était en présence à la fois d'un manque de respect envers l’œuvre originale, et d'une attitude quelque peu anti-japonaise ( à ce moment là de l'époque les manga n'étaient pas très appréciés , on se souviendra aussi d'une certaine Mme Royale qui avait exigée la censure de cette série avec les autres familles.... et dire que cette manie de faire un scandale pour peu date depuis la nuit des temps silent ... bon en même temps il est fort probable que les 6-8 ans ont été traumatisés.... mais c'était pas trop mon cas Cool )
J'ai même tendance à dire que notre Kenshiro a du se sacrifier pour laisser ses compères Sangoku et autre Naruto venir en paix (quoique Dbz a été pas mal censurer aussi ) et déboucher cet état d'esprit quelque peu obstrué !

Aller , un petit exemple de ce qu'était Ken le survivant de l'enfer à cette époque ( âme sensible s'abstenir ) :




Autre :

Il y a en tout une 100aine d'épisodes pour la première saison , la 2ème saison (qui n'a pas vu le jour en france) en comporte une 40aine. La série a aussi bénéficié d'un Oav ( en 1988 environs ) , la qualité est au rendez-vous et l'histoire englobe toute la série.

Le personnage de Kenshiro est basé sur Bruce Lee (d’où son célèbre " Atatatatatatatatatata ") et Max Rockatansky, protagoniste de la série des Mad Max. On retrouve bien sur d'autre inspirations ou caricatures de personnages célèbres.



Une nouvelle série ou plutôt film (enfin Oav ) on été faites récemment , narrant les aventures des protagonistes du manga qui porte comme titre " Hokuto No Ken " suivit du sous-titre :

L'Ère de Raoh
La Légende de Julia
L'Héritier du Hokuto
La Légende de Toki
La Légende de Kenshiro

Cette nouvelle série a bénéficié d'un petit coup de lifting avec un aspect graphique beaucoup plus moderne.
Comme les titres l'indiquent , chaque Oav narre l'histoire d'un personnage particulier (enfin les personnages principaux ). N'ayant pas vu un extrait , je ne pourrais en dire davantage..




Pour finir , il y a aussi eu un film américain inspiré de l'anime ( qui date des années 90 je pense )... bon pas la peine d'en dire plus je pense que vous m'avez compris MDR

Pour finir , un petit site sympa qui raconte l'histoire du manga :

Bref voila , Ken le survivant de l'enfer .... un manga ultra bourrin et sérieux ou seuls les français ont suent la rendre culte de par son doublage foireux -_-" .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Negi


avatar
Masculin Messages : 1933
Age : 24
Humeur : Joyeux à l'extrème!!!

MessageSujet: Re: [Anime] Ken le survivant de l'enfer .   Mar 14 Aoû - 3:08

Ken le survivant. Je l'ai connu un jour de mon anniversaire car c'était ma mère qui m'offrit les 2 premiers tomes sans en lire le contenu. Je vous laisse deviner ma surprise quand je vit mon premier crâne se fendre en deux à cause de 2 doigts Very Happy

Certes ce manga est violent, mais d'un côté l'histoire n'est pas entièrement à jeter. J'aime bien les films et manga chaotiques qui montrent la nature profonde de l'homme.

Je pense au film Blindness qui a ce côté là. Hein Kim Laughing Sympa la soirée avec ce film Mdr


Ce n'est pas qu'en comptant comptant sur soi même qu'on arrive à réussir,
la confiance est une des plus grande chose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dudul


avatar
Masculin Messages : 1659
Age : 24
Humeur : Sympa, évidemment ^^

MessageSujet: Re: [Anime] Ken le survivant de l'enfer .   Dim 2 Sep - 7:37

héhé monkey dire que j'ai vu ça aussi Razz sacré soirée ^^


Dudul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Anime] Ken le survivant de l'enfer .   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Anime] Ken le survivant de l'enfer .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comics'n'Books : Le Forumactif , futur référence des Comics et des mangas :: Coté Manga :: Animes/Films/OAV-