Partagez | 
 

 Makie's adventures - Boulversement de théories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makie Konoe


avatar
Féminin Messages : 443
Age : 66
Humeur : Blasée

MessageSujet: Makie's adventures - Boulversement de théories   Jeu 3 Nov - 6:27

Le réveil sonna. 4h30, l’heure habituelle à laquelle se lève toujours Makie. Peut-être considérez-vous que c’est une heure bien matinale mais, pour la jeune femme, elle est tout à fait normale. Après tout, la scientifique a déjà passé plusieurs nuits blanches d’affilées, se lever tôt n’était donc pour elle qu’une formalité. Makie se doucha en vitesse, enfila à l’arrache des vêtements propres et descendit en trombe les escaliers. Aujourd’hui était un jour comme elle les aimait. Elle allait directement filer au labo de cet idiot qui lui servait de « chef » et continuer les expériences de la veille. Et en ce moment, ces dernières étaient plus intéressantes que jamais. En effet, le sujet sur lequel elle travaillait était une machine à voyager dans le temps ! Au début, elle avait trouvé ça complètement irréalisable, mais au fil des expériences, la machine commençait à se dessiner. Makie sauta les dernières marches, prit un paquet de brioche traînant sur la table, en sortit une et la coinça entre ses dents avant de sortir de chez elle en claquant la porte. De nature tête en l’air, elle fit bientôt demi-tour pour prendre son précieux téléphone sur la table basse pour ensuite repartir de plus belle.

Après être passée par le dojo pour récupérer le katana qu’elle leur avait laissé pour une vérification, elle se rendit dans la rue menant au laboratoire. Quelques minutes passèrent, tandis qu’elle marchait entre les immeubles la conduisant à sa destination. Ah les immeubles ! Ils donnaient à Makie un sentiment de nostalgie. Elle qui en Amérique, avant que sa mère ne meurt, vivait avec ses parents dans un petit appartement. Mais après tout, ces moments passés là bas appartenaient au passé et elle avait d’ores et déjà réussi à tirer un trait dessus. L’ombre d’un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme, tandis qu’elle grimpait les escaliers. Sourire qui s’effaça brutalement pour laisser place à un visage stupéfait. Elle en laissa tomber son katana. Devant elle, une espèce de… faille, oui c’était ça, une faille. Elle était à quelques mètres d’elle plus haut, là où aurait dû se trouver la porte séparant les escaliers du labo. Makie n’eut pas le temps de se poser la moindre question qu’un objet vola. Son katana venait d’être aspiré par cette chose et elle-même dû s’accrocher à la rampe pour ne pas l’accompagner. Une goutte se sueur perla sur son front, elle se sentait avancer, de plus en plus. Puis un autre objet fut aspiré, son sac ! Makie ne pu retenir un juron. La jeune femme voulut se retourner pour agripper le po….Trop tard. Ses mains lâchèrent prise et a une vitesse qui rendit flou le paysage, elle fut engloutie par la Faille.

Alors tout devint étrange. La curiosité dont elle était dotée la força à vaincre sa peur, et elle ouvrit les yeux. Elle fronça les sourcils, mais bon sang, quel était cet endroit ? Il ne ressemblait en rien aux lieux qu’elle connaissait, il était comme un tunnel, ou des objets se croisaient et même des fois s’entrechoquaient. Comment cet endroit pouvait-il exister ? Faisait-elle un rêve ? Tout ce qui lui arrivait été théoriquement impossible ! Statistiquement inconcevable ! Elle poussa soudain une exclamation de surprise, voyant son sac et son katana à quelques mètres d’elle. Elle essaya alors de… « Nager » dans l’endroit où elle était, posa une main sur son sac et l’autre sur son katana et… elle chuta fesse contre terre dans l’herbe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur


avatar
Messages : 139

MessageSujet: Re: Makie's adventures - Boulversement de théories   Sam 5 Nov - 4:02

Après avoir repris ses esprits , Makie regarda autour d'elle , elle vit de la végétation , des arbres , des arbustes , des fleurs ... la plaine était apparemment immense , vu qu'elle ne vit que ça et rien d'autre.

-Bon , du calme makie ! , faisons d'abord l'inventaire de se que tu as :
Alors.. mon katana.. heureusement que je l'ai , on ne sait jamais...... et mon sac ; à l'intérieur : une bouteille d'eau , mon carnet de note , un stylo , un crayon , des petits babioles de scientifiques et mon portable !

Vite vite , il faut que je téléphone.. alors , le numéro de mon bureau ..euh..001 24 50 48 53 **bip bip** .... rien Crying or Very sad


Il ne doit sans doute pas y avoir de réseaux ici...quoi qu'il en soit , à part sa bouteille et son katana elle n'avait rien d'utile..dans l'immédiat.
La jeune femme était un peu déboussolé , perdu et essaya de réfléchir :

- Hum , comment ais-je pu atterrir ici... selon les lois de la physique pour qu'une sorte de faille " inter-monde " ou inter-dimensionnelle puisse apparaitre il faudrait que la gravité..blablabla...à moins que ce ne soit ma machine qui...blablabla..


Cependant , elle fut vite rattrapée par sa curiosité de scientifique .. en effet elle vit près d'un arbre , un étrange animal ... selon elle il ressemblerait vaguement à un écureuil...Elle essaya de se rapprocher de l'animal pour l'examiner , mais avant même de l'approcher , cet " écureuil " parti aussitôt , malheureusement pour lui , il ne savait pas que Makie était une mordue de science , alors toute espèce inconnue à ses yeux pouvait sans doute représenter une grosse récompense.. un prix nobel qui sait.
C'est ainsi que " l'écureuil " courrut aussi vite que possible , derrière lui la scientifique qui lui courait après , les bras en l'air et les yeux pleins d'étincelles. (avec son sac et son katana bien sur !)


N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makie Konoe


avatar
Féminin Messages : 443
Age : 66
Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: Makie's adventures - Boulversement de théories   Mar 8 Nov - 9:15

*Fait chier !*

Makie commençait à perdre patience. Après avoir constaté que le lieu où elle avait n’était qu’hectares de plaines, semblant s’étendre jusqu’à l’infini, elle avait aperçue une créature. Une espèce d’écureuil. Intéressant. La jeune femme avait aussitôt tenté de s’en approcher, mais ce dernier ne semblait pas vouloir la laissé faire. Il s’était faufiler entre les arbres et s’éloignait progressivement dans la direction opposée à celle de la scientifique. Un air maléfique se dessina sur le visage de la jeune femme pendant qu’elle enfilait de longs gants blancs en plastiques. Puis, en un geste rapide, elle prit un petit disque de son sac. Sans plus attendre, elle le jeta en direction de L’écureuil déjà à 20 mètres là. Le disque s’ouvrit alors pour former un filet qui enveloppa la créature qui poussait maintenant des gémissements effrayés. Heureuse de sa capture, elle mit ses mains sur ses hanches et rigola diaboliquement de sa voix d’apparence plutôt inoffensive :

-Mwa ahahahah !

Puis elle s’approcha à pas lent de la bête et prit une pose de super héros:

-À qui croyais-tu avoir affaire, mon petit ? Tu n’avais aucune chance face à moi ! Après tout c’est normal, car je suis…
Makie Konoe!


Hm hm… vous vous demandez surement c’est quoi son délire à celle là… Et bien, Makie à la fâcheuse habitude depuis toute petite, de se prendre pour une héroïne quand elle est seule et que personne ne la voit. En revanche, en présence d’autres personnes, elle est nettement plus réservée, peinant à dire plus de quelques phrases dans une conversation. Elle est d’apparence plutôt froide, et seul ses nakamas peuvent obtenir un quelqu’un respect ou même sourire de sa part. Enfin bref, revenons à nos écureuils. Après avoir reprit un air sérieux, elle se dirigea vers la petite chose étalée sur le sol. Attrapant le filet, elle le mit dans son sac et commença à marcher. Au bout de quelques minutes, elle arriva le long d’un sentier qui semblait fait pour des charrettes.

*Qui dit route dit ville.*


Makie décida donc d’emprunter le chemin.
Mais avant, la jeune femme voulut s'occuper de la petite chose qu'elle avait capturée. Elle sortit donc le pseudo écureuil de son sac, là, elle l'égorgea à l'aide d'un couteau. Après avoir fait ce qu'il fallait pour le rendre comestible, Makie mit sa viande sur une brochette qu'elle fit cuir sur un feu improvisé.Une fois rassasié, elle se remit en route. Elle dut marcher longtemps, combien de temps ? Elle n’en avait aucune idée. Tandis que la jeune scientifique marchait, ses pensées se tournèrent vers tout ce qu’elle avait laissé derrière elle. Tout ce que cette faille lui avait enlevé. Pourras-t-elle trouver un moyen de rentrer chez elle ? Le moyen de retrouver ses amis ? Elle la grande scientifique du japon, parviendrait-elle à bout de ses aventures ? Seulement, était vraiment pos…Des bruits de sabots la tirèrent de ses pensées. La jeune femme releva la tête. À quelques mètres d’elle, une charrette avançait lentement sur le chemin, attachée à deux magnifiques chevaux noirs. Lorsque le véhicule de fortune arriva à ses côté, le marchant qui le conduisait fit arrêter ses bêtes d’un claquement de langue.

-Et bien ma ptite, que fais-tu ici dans c’t’endroit pommé ?


-Je marche.

-Tu t’ballades tout’ seule au milieu de c’trou ?! Et ben, t’es un drôle de phénomène.

Makie haussa un sourcil.

-Si je marche, c’est pour aller dans une direction, en l’occurrence dans mon cas, la ville. Pourriez-vous m’y conduire au lieu de me juger sans me connaître ?

-…Chu désolé, j’y avais pas pensé. Mais monte donc ! Je me rends justement au centre ville.

-Merci.

Sans plus un mot, elle se hissa à côté des cargaisons de potirons que transportaient le marchant.

-Au fait ma ptite, tu viens d’où comme ça ?


- Pardonnez-moi, mais je suis épuisé, et je compte donc dormir.


-Ah, et c’est quoi ton nom ?

-Je dors.

Ceci clôtura la discussion. Le marchand était un peu étonné du comportement de cette drôle de jeune fille, mais il ne s’en formalisait point. Après tout, si elle ne voulait pas en parler c’était son choix, même si répondre à ses simples questions aurait été plutôt un signe de politesse. Enfin bref, doucement mais surement, la charrette continua son chemin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur


avatar
Messages : 139

MessageSujet: Re: Makie's adventures - Boulversement de théories   Ven 11 Nov - 6:45

Le voyage semblait long... en faite c'était le marchand qui prenait son temps.
Makie ne fit pas la différence et s'en ficha , elle préférait admirer le paysage , notamment le couché de soleil qui n'allait pas tarder .

Le Vieil homme , qui était du genre bavard , n’arrêta pas de questionner la scientifique .. mais c'était en vint , elle était dans son monde.. calé sur un coin de la charrette , un bras sur le rebord , elle ne faisait que regarder le paysage... le marchand , d'une nature simple , comprit cependant qu'il fallait la laisser seule.

- Il va faire tard , ma p'tite , je préfère qu'on se trouve un coin pour se reposer , il fait mauvais de se promener sans mercenaires dans les grandes plaines une fois la nuit tombée , demain matin on arrivera surement dans la ville .
dit le marchand.

Avant que la nuit tombe , le marchand s’arrêta près d'un cours d'eau , ce dernier dit à la jeune femme que ce cours d'eau est relié à d'autres fleuves qui naissent dans les hautes montagnes de la zone fertile et qui terminent leur voyage vers la zone qu'on nomme Le Point d'eau .
Il savait qu'elle n'allait rien dire , mais continua à parler , il dit aussi , avant de décharger son matériel de camping , que la ville était l'une des grandes zones de la grande faille , il s'agissait enfaite de la zone des marchands.
La scientifique fut intrigué par ces zones , mais préféra aider le vieil homme à installer l'abri , plutôt que de se préoccuper d'elle même. Au pire , elle pourra surement en savoir plus une fois sur cette fameuse ville...

Le marchand prépara un copieux diner , qui remplit le ventre de makie ; la tente était installé , les chevaux attaché à un rocher , le feu était allumer.. afin d'avertir nos 2 voyageurs au cas ou un animal ou tout autre chose capable de faire du mal se permettrait de leur rendre visite .
Le marchand , en guise de conclusion à sa discussion incessante , souhaita une bonne nuit à la silencieuse makie , qui lui répondit avec un sourire....


N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makie Konoe


avatar
Féminin Messages : 443
Age : 66
Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: Makie's adventures - Boulversement de théories   Sam 19 Nov - 6:00

[hrpg : pardon, dure semaine je n’ai pas pu poster >_<]

Le paysage défilait, défilait, défilait…. Lentement. Il faut dire que le marchand ne paraissait pas voir grande utilité à accélérer. Cependant, cela ne gênait pas Makie. Après tout, elle n’avait pas encore eu le temps de se remettre de ses récentes aventures, bien qu’elles n’étaient longues que de quelques heures à peine. Son cerveau fonctionnait à plein régime. Hey ! Mais peut-être que… La machine à voyager dans le temps avait eu un dysfonctionnement et qu’elle était rendue quelques part dans le monde ?! Cela collait ! L’animal pouvait être une des rares espèces que la très cultivée Makie ne connaissait pas encore ! Restait l’étrange moment qu’elle a vécu en arrivant ici, le moment où elle avait dû « nager ». La jeune femme haussa les épaules. Après tout, pourquoi une téléportation n’aurait pas cet effet là ? C’est sur cette étrange pensée qu’elle reposa sa tête sur ses bras. Le soleil commençait sa descente, signe que la nuit serait bientôt présente pour envelopper le paysage de sa noirceur inquiétante. La jeune scientifique bailla. Comment pour répondre à son geste, le marchand lui lança :

- Il va faire tard, ma p'tite , je préfère qu'on se trouve un coin pour se reposer , il fait mauvais de se promener sans mercenaires dans les grandes plaines une fois la nuit tombée , demain matin on arrivera surement dans la ville .


Mercenaire ? Qu’est-ce qu’il voulait dire par mercenaire ? Une organisation, peut-être, ou encore…Son ventre émit un grognement. La jeune femme serra les dents et descendit de la charrette. On dirait que l’écureuil n’était pas assez bourratif pour qu’elle tienne plus longtemps, vivement le dîner ! Makie balaya le paysage du regard. Un cours d’eau serpentait non loin de là avant de se perdre dans l’immensité des plaines, dans l’horizon. Le marchand, voyant le regard que portait la jeune femme sur ce dernier, en profita pour lui faire une rapide leçon de géographie. Makie tira un calepin d’une de ses poches intérieur ainsi qu’un stylo et nota avec attention chacune de ses précisions. « Zone fertile » ? « Point d’eau » ? Elle se demandait où la téléportation avait bien pu l’emmener dans le monde… Puis il parla d’une grande faille. Le regard de Makie brilla d’une lueur nouvelle. Elle était intéressée. À présent, elle buvait les paroles de l’homme, continuant de griffonner à toute vitesse sur son bloc notes. Quand il eut finit de lui parler de la grande faille, la jeune femme n’était pas satisfaite. Il ne lui avait presque rien dit. Elle se promit donc de le réinterroger une autre fois. Alors qu’elle s’apprêtait à aller jeter un coup d’œil aux alentours, elle vit le marchand en train de décharger du matériel et préféra donc l’aider. L’installation fut rapide. Quant au feu, c’est Makie qui se proposa en un sourire pour aller chercher le bois. Une fois de retour, le marchand l’attendait patiemment près du futur feu. Le vieil homme s’en occupa et bientôt, des flammes jaillirent joyeusement tout en dévorant le bois. Parfait. Le repas cuit, puis fut dévorer par les deux humains affamés. Makie poussa un soupir d’aise en sentant son ventre bien remplit. Elle s’apprêtait à se coucher lorsque qu’elle remarqua que le feu était encore allumé. Elle interrogea le marchand du regard qui lui répondit simplement que c’était pour éloigner les bestioles du coin. La scientifique hocha silencieusement la tête, ne préférant pas imaginer qu’elles pourraient être les « bestioles du coin ». Se levant sans un bruit, elle alla dans sa tente. Elle le plaça près de ses lèvres et commença à toute vitesse :

-Rapport Nr.85, journal de bord vocal de mes expériences. Nous sommes le 18 septembre 2011, en ce moment même je me trouve dans un lieu étrange, j’y suis arrivé d’une étrange façon…Laquelle ? Et bien alors que j’étais…


Après quelques minutes de descriptions précises, elle conclu :

-Fin du rapport.

Satisfaite, elle le rangea et se coucha, ne mettant pas longtemps avant de sombrer dans un profond sommeil.

***

Le lendemain, déplorant son hygiène, elle se leva de mauvaise humeur. Humeur qui s’apaisa progressivement quand elle prit place dans la charrette. La scène reprit alors la monotonie de la journée précédente. Monotonie qui se rompit une ou deux heures plus tard. En effet, le marchand lui annonça qu’on pouvait d’ores et déjà apercevoir la ville. La scientifique bondit sur ses pieds comme un ressort. Non préparée à son propre geste, elle dut attendre quelques secondes avant de se stabiliser sur la charrette –ce qui ne fut pas dur vu la vitesse de cette dernière.
Elle aperçut alors la cité. Elle était colorée grâce aux étalages des centaines de marchands. Makie tendit l’oreille et put entendre du brouhaha et quelques voix plus fortes se démarquant des autres. L’excitation remplaça vite l’ennui de la jeune femme, elle avait hâte de découvrir cette ville ! Ainsi, elle pourrait identifier l’endroit où elle avait atterrie, et pourrait aussi profitait un peu d’un pays encore inconnu pour elle ! Le marchand rigola quelque peu suite à la réaction peut-être un peu exagéré de la jeune fille, mais s’abstint de tout commentaire. Quelques centaines de tours de roues de charrette plus tard, ils étaient devant la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur


avatar
Messages : 139

MessageSujet: Re: Makie's adventures - Boulversement de théories   Dim 20 Nov - 5:01

Le vieil homme dit à makie qu'il devait continuer un peu plus loin pour délivré sa cargaison , il demanda en même temps si elle voulait descendre ici , au pied de la ville.
Elle accepta , mais avant que le marchand reprenne son avancé , la jeune scientifique lui demanda si ils étaient bien arrivés à la zone des marchands comme l'avait dit l'homme ; ce dernier lui fit signe , en hochant la tête de haut en bas, qu'ils étaient bel et bien arrivé. Elle lui demanda aussi ce qu'était plus précisément cette zone , mais le marchand devait y aller et n'avait guère le temps de discutailler...presque un comble quand on sait que ce même vieil homme parlait pendant des heures et des heures...Toutefois , avant de partir il lui répondit en disant que la zone marchande constitue une des 4 grandes zones de la grande faille , et qu'elle est la plus proche de l’hôtel de ville..
Makie , s'interrogea encore plus qu'au début , mais le marchand , d'un coup de fouet surs ses chevaux parti vers les entrailles de la ville , laissant la scientifique seule parmi la horde de population qui marche , crie , hurle , vend et achète... Bref , la zone des marchands dans tous ses états.



[HRP : Votre arrivée dans la zone fertile s’arrête aux portes de la zone des marchands , il en va de même pour ce topic .Pour continuer votre aventure vous devrez crée un topic dans la zone des marchands.]


N'oubliez pas , je ne suis qu'un pnj !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Makie's adventures - Boulversement de théories   

Revenir en haut Aller en bas
 

Makie's adventures - Boulversement de théories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comics'n'Books : Le Forumactif , futur référence des Comics et des mangas :: Espace détente :: Avenue des Jeux-Elysées :: La Grande Faille. :: La Zone Fertile-